Navigation

Telfast 180 mg, comprimé pelliculé, boîte de 15

Telfast

Telfast est un médicament sous forme de comprimé pelliculé (15) à base de Fexofénadine (180 mg).
Autorisation de mise sur le marché le 05/11/1997 par SANOFI-AVENTIS FRANCE. Ce médicament n’est pas remboursé par la sécurité sociale.

 

À propos

    Principes actifs

  • Fexofénadine

    Excipients

  • Cellulose microcristalline (E460)
  • Amidon de maïs
  • Croscarmellose sodique (E468)
  • Magnésium stéarate (E572)
  • Hypromellose (E464)
  • Macrogol
  • Titane dioxyde (E171)
  • Silice (E551)
  • Povidone (E1201)
  • Fer oxyde (E172)
  • Fer oxyde (E172)

    Classification ATC

    • système respiratoire

      • antihistaminiques à usage systémique

        • antihistaminiques à usage systémique

          • autres antihistaminiques à usage systémique

            • fexofénadine

    Statut

    Ce médicament est autorisé sur le marché depuis le 05/11/1997.

 

Indications : pourquoi le prendre?

Indications d’utilisation
  • Urticaire chronique

Indications thérapeutiques

Traitement symptomatique du prurit au cours de l'urticaire chronique chez l'adulte et l'enfant de plus de 12 ans.

 

Contre indications : pourquoi ne pas le prendre ?

·         Antécédent d'hypersensibilité à l'un des constituants

·         Enfant de moins de 12 ans en l'absence de données d'efficacité et de sécurité

 

Posologie et mode d'administration

Posologie

Réservé à l'adulte et à l'enfant de plus de 12 ans :

180 mg par jour en 1 prise quotidienne soit un comprimé à 180 mg 1 fois par jour.

Mode d'administration

Voie orale.

 

Mises en garde et précautions d'emploi

Les patients présentant une pathologie cardiovasculaire ou un antécédent de pathologie cardiovasculaire doivent être alertés que les antihistaminiques en tant que classe thérapeutique ont été associés aux effets indésirables tachycardie et palpitations (voir section Effets indésirables. Effets indésirables).

Les données relatives à l'administration chez le sujet âgé et chez les patients atteints d'insuffisance rénale ou hépatique sont très limitées. Le chlohydrate de Fexofénadine doit être utilisé avec prudence chez ces patients.

 

Grossesse et allaitement

Grossesse

En l'absence d'effet tératogène chez l'animal, un effet malformatif dans l'espèce humaine n'est pas attendu. En effet, à ce jour, les substances responsables de malformations dans l'espèce humaine se sont révélées tératogènes chez l'animal au cours d'études bien conduites sur deux espèces.

Des études limitées chez l'animal, n'ont pas mis en évidence d'effet délétère direct ou indirect sur la gestation, le développement embryonnaire/foetal, la parturition ou le développement postnatal.

En clinique, il n'existe pas actuellement de données pertinentes pour évaluer un éventuel effet malformatif ou foetotoxique de la fexofénadine lorsqu'elle est administrée pendant la grossesse.

En conséquence, par mesure de précaution, il est préférable de ne pas utiliser ce médicament pendant la grossesse sauf nécessité absolue.

Allaitement

Il n'existe pas de donnée disponible sur le passage de la fexofénadine dans le lait maternel après prise de fexofénadine par des femmes allaitantes. Néanmoins, il a été mis en évidence une diffusion de la fexofénadine dans le lait maternel après administration de la terfénadine chez des femmes allaitantes.

Par conséquent, l'administration de la fexofénadine durant l'allaitement est déconseillée.

 

Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions

La fexofénadine ne subit pas de biotransformation hépatique et de ce fait n'interagit pas avec d'autres médicaments via un mécanisme hépatique.

Associations faisant l'objet de précautions d'emploi

·         Topiques gastro-intestinaux, antiacides et adsorbants :

L'administration 15 minutes avant la prise de fexofénadine, d'un antiacide contenant des sels d'hydroxyde d'aluminium et de magnésium, induit une réduction de la biodisponibilité, probablement due à la liaison au niveau gastro-intestinal et donc une diminution de l'absorption digestive de la fexofénadine. Les topiques gastro-intestinaux devront être pris à distance de la fexofénadine (plus de 2 heures, si possible).

Aucune interaction médicamenteuse avec l'oméprazole n'a été observée.

·         La co-administration de fexofénadine et d'érythromycine ou kétoconazole a montré une élévation (de 2 à 3 fois) du taux plasmatique de fexofénadine. Ces changements ne s'accompagnent d'aucun effet sur l'intervalle QT et ne sont pas associés à une augmentation des effets indésirables par rapports à ceux rencontrés avec les molécules prises indépendamment. Les études chez l'animal ont montré que l'élévation du taux plasmatique de fexofénadine après co-administration d'érythromycine ou de kétoconazole, paraît être dûe à une augmentation de l'absorption gastro-intestinale et également soit à une baisse de l'excrétion biliaire soit à une baisse de la sécrétion gastro-intestinale.

 

Effets indésirables

Chez l'adulte, les effets indésirables suivants ont été rapportés lors des essais cliniques contrôlés, avec une incidence comparable à celle observée sous placebo :

·         Affections du système nerveux:

fréquent (>1/100, <1/10) : céphalées, somnolence, sensation vertigineuse

·         Affections gastro-intestinales

fréquent (>1/100, <1/10) : nausée

fréquence inconnue : sécheresse buccale

·         Troubles généraux et anomalies au site d'administration :

peu fréquent (>1/1000, <1/100) : fatigue

Chez l'adulte, les effets indésirables suivants ont été rapportés lors de la surveillance post AMM. Leur fréquence n'est pas connue et ne peut être estimée à partir des données disponibles.

·         Affections du système immunitaire :

Des réactions d'hypersensibilité, incluant oedème de Quincke, oppression thoracique, dyspnée, bouffée congestive et autres réactions anaphylactiques généralisées ont été rapportées.

·         Affections psychiatriques :

Insomnie, nervosité, troubles du sommeil ou cauchemars/rêves excessifs (paronirie)

·         Affections cardiaques :

Tachycardie, palpitations.

·         Affections gastro-intestinales :

Diarrhée.

·         Affections de la peau et du tissu sous-cutané :

rash, urticaire, prurit

Lors des essais cliniques contrôlés contre placebo chez des enfants âgés de 6 à 11 ans, l'effet indésirable le plus fréquemment rapporté ont été les céphalées (1.0%). L'incidence de cet effet a été comparable à celle rapportée dans le groupe placebo.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet : www.ansm.sante.fr.

 

Surdosage

Les symptômes rapportés lors de surdosage avec le chlorhydrate de fexofénadine sont : somnolence, sensation vertigineuse, fatigue et sécheresse buccale. Des doses allant jusqu'à 60 mg, 2 fois par jour pendant 2 semaines ont été administrées à des enfants,  et des doses uniques jusqu'à 800 mg et des doses  jusqu'à 690 mg 2 fois par jour pendant 1 mois ou bien 240 mg une fois par jour pendant 1 an ont été administrées à des adultes volontaires sains sans provoquer d'évènement indésirable cliniquement significatif, comparativement au placebo. La dose maximale tolérée de chlorhydrate de fexofénadine n'a pas été établie.

Conduite à tenir en cas de surdosage massif :

·         traitement symptomatique,

·         surveillance des fonctions vitales.

La fexofénadine n'est pas dialysable. Aucun antidote n'est connu à ce jour.

 

Effet sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines

FEXOFENADINE ZENTIVA 180 mg, comprimé pelliculé n'a aucun effet ou qu'un effet négligeable sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines.

Toutefois, avant de conduire ou d'exécuter des tâches complexes, il convient d'évaluer la réponse individuelle afin d'identifier les sujets sensibles qui pourraient avoir une réaction inhabituelle avec ce médicament.

 

Propriétés pharmacologiques

Classe pharmacothérapeutique : Antihistaminique par voie systémique, code ATC : R06AX26.

Le chlorhydrate de fexofénadine est un antihistaminique d'action rapide et prolongée, agissant sélectivement sur les récepteurs H1 périphériques et dénué d'effets sédatifs et anticholinergiques à la posologie recommandée.

Des études cliniques conduites chez l'adulte sur le modèle d'inhibition des papules et des érythèmes histamino-induits, avec administration de chlorhydrate de fexofénadine en une prise par jour et en deux prises par jour, ont montré que l'effet anti-histaminique du médicament commence au cours de la 1ère heure, atteint son maximum à la 6ème heure et dure 24 heures. Il n'existe aucune diminution de l'effet antihistaminique après 28 jours d'administration. Un effet dose-réponse a été montré pour des doses allant de 10 à 130 mg prises par voie orale. L'inhibition maximum des papules et de l'érythème sur la peau a été supérieure à 80 %.

Au cours des études cliniques, il n'a pas été mis en évidence d'effets cardiotoxiques, même à des doses supérieures aux doses préconisées.

Aucune différence significative de l'intervalle QT n'a été observée chez les patients présentant une rhinite allergique saisonnière et prenant soit du chlorhydrate de fexofénadine jusqu'à 240 mg, 2 fois par jour pendant 2 semaines soit un placebo. De plus, aucun changement significatif de l'intervalle QT n'a été observé chez des volontaires sains prenant du chlorhydrate de fexofénadine jusqu'à 60 mg 2 fois par jour pendant 6 mois, 400 mg 2 fois par jour pendant 6,5 jours, 240 mg 1 fois par jour pendant 1 an, par rapport au groupe placebo. Chez les enfants âgés de 6 à 11 ans, aucune différence significative de l'intervalle QT n'a été observée après administration de 60 mg de chlorhydrate de fexofénadine 2 fois par jour pendant 2 semaines par rapport au groupe placebo. La fexofénadine à des concentrations 32 fois supérieures aux concentrations thérapeutiques chez l'homme n'a aucun effet sur des canaux potassiques tardifs clonés d'un coeur humain.

Après administration orale, la fexofénadine est rapidement absorbée et le Tmax est atteint environ 1 à 3 heures après la prise. La Cmax est d'environ 289ng/ml après administration de 120 mg en une prise par jour et d'environ 494 ng/ml après administration de 180 mg en une prise par jour.

La liaison de la fexofénadine aux protéines plasmatiques est de 60 à 70 %.

La fexofénadine ne subit pas de métabolisme hépatique. Elle est très faiblement métabolisée puisqu'elle est la substance principale identifiée dans les urines et les fèces. Les courbes de concentrations plasmatiques de fexofénadine suivent une diminution bi-exponentielle avec une demi-vie d'élimination terminale comprise entre 11 et 15 heures après administration répétée. Les paramètres pharmacocinétiques de la fexofénadine après administration unique et répétée sont linéaires pour des doses jusqu'à 120 mg 2 fois par jour.

L'élimination se fait essentiellement par voie biliaire et 10 % de la dose administrée est éliminée sous forme inchangée dans les urines.

 

Durée et précautions particulières de conservation

Durée de conservation :

3 ans.

Précautions particulières de conservation :

A conserver à l'abri de l'humidité.

15 comprimés sous plaquette (PVC/aluminium/polyamide/aluminium)

 

Médicaments similaires