Navigation

Lysocalmspray, solution pour pulvérisation buccale, flacon de 20 ml

Lysocalmspray

Lysocalmspray est un médicament sous forme de solution pour pulvérisation buccale.
Autorisation de mise sur le marché le 28/06/1996 par PIERRE FABRE MEDICAMENT et retiré du marché le 08/09/2011. Ce médicament n’est pas remboursé par la sécurité sociale.

 

À propos

    Principes actifs

  • Cétrimide
  • Lidocaïne

    Excipients

  • Glycérol (E422)
  • Sodium salicylate
  • Sodium citrate (E331)
  • Ammonium glycyrrhizate
  • Néroli
  • Alcool
  • Ethylvanilline
  • Eau purifiée
  • Gaz propulseur :
  • Azote (E941)

    Classification ATC

    • système respiratoire

      • préparations pour la gorge

        • préparations pour la gorge

          • antiseptiques

            • divers antiseptiques pour la gorge

    Statut

    Ce médicament a été autorisé sur le marché entre le 28/06/1996 et le 08/09/2011.

 

Indications : pourquoi le prendre?

Indications d’utilisation
  • Affection limitée à la muqueuse buccale et à l'oropharynx

Indications thérapeutiques

Traitement local d'appoint antibactérien et antalgique des affections limitées à la muqueuse buccale et à l'oropharynx.
NB : devant les signes cliniques généraux d'infection bactérienne, une antibiothérapie par voie générale doit être envisagée.

 

Contre indications : pourquoi ne pas le prendre ?

- Ne pas utiliser chez l'enfant de moins de 6 ans.
- Allergie connue aux anesthésiques locaux et aux ammoniums quaternaires.

 

Posologie et mode d'administration

- Adultes :
1 pulvérisation 4 à 6 fois par jour.
- Enfant de 6 ans à 15 ans :
1 pulvérisation 2 à 3 fois par jour.
Pulvérisez en maintenant le flacon verticalement et en dirigeant le jet selon le lieu de l'inflammation.

 

Mises en garde et précautions d'emploi

MISES EN GARDE :
- Possibilité de fausse route par anesthésie du carrefour oropharyngé :
. utiliser ce médicament avec précaution chez l'enfant de moins de 12 ans.
. Ne pas utiliser ce médicament avant les repas ou avant la prise de boisson.
- L'indication ne justifie pas un traitement prolongé au-delà de 5 jours d'autant qu'il pourrait exposer à un déséquilibre de la flore microbienne normale de la cavité buccale avec un risque de diffusion bactérienne ou fongique.
- Un traitement répété ou prolongé au niveau de la muqueuse peut exposer aux risques d'effets systémiques toxiques des anesthésiques de contact (atteinte du système nerveux central avec convulsions, dépression du système cardiovasculaire).
PRECAUTIONS D'EMPLOI :
- En cas de persistance des symptômes au-delà de 5 jours et/ou de fièvre associée, la conduite à tenir doit être réévaluée.
- L'attention des sportifs doit être attirée sur le fait que cette spécialité contient un principe actif (anesthésique local) pouvant induire une réaction positive des tests pratiqués lors des contrôles antidopage.

 

Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions

L'utilisation simultanée ou successive d'autres antiseptiques est à éviter compte tenu des interférences possibles (antagonisme, inactivation...).

 

Effets indésirables

- Survenue de lésions bulleuses au niveau de la muqueuse buccale (ammoniums quaternaires).
- Sensibilisation aux ammoniums quaternaires et aux anesthésiques locaux avec risque de réaction anaphylactique.
- Engourdissement passager de la langue et possibilité de fausses routes (voir mises en garde).

 

Propriétés pharmacologiques

ANTISEPTIQUE LOCAL / ANESTHESIQUE LOCAL.
(R : Système respiratoire).
Préparation à usage buccal ou oropharyngé associant un antiseptique local de la classe des ammoniums quaternaires (bromure de cétrimonium) et un anesthésique local (chlorhydrate de lidocaïne).

 

Durée et précautions particulières de conservation

Durée de conservation :
3 ans.
Précautions particulières de conservation :
A conserver à une température inférieure ou égale à 25°C.
Récipient sous pression :
- ne pas exposer à une température supérieure à 50°C, ni au soleil,
- ne pas percer,
- ne pas jeter au feu même vide.

20 ml en flacon pressurisé en verre + embout buccal (polypropylène).

 

Médicaments similaires